Prix Zayed du développement durable : Electriciens sans frontières en finale de la catégorie Énergie

Prix Zayed du développement durable : Electriciens sans frontières en finale de la catégorie Énergie Chantier-école des apprentis

Electriciens sans frontières, membre de la Commission Climat-Développement de Coordination Sud, est finaliste dans la catégorie « Énergie » du Prix Zayed pour le développement durable ! En octobre 2019, le jury international présidé par Ólafur Grímsson, ancien président de l’Islande, a sélectionné notre ONG parmi plus de 2300 candidats pour ses actions dans le camp de réfugiés Rohingyas au Bangladesh. Le gagnant du prix sera désigné parmi les trois finalistes lors de la Semaine du développement durable d’Abou Dhabi, en janvier 2020.

RÉPONDRE AUX BESOINS VITAUX DES RÉFUGIÉS ROHINGYAS :

Persécutés en Birmanie, les Rohingyas ont dû fuir leur pays : aujourd’hui, ils sont près d’un million à être réfugiés dans un camp, situé près de Cox’s Bazar dans le sud du Bangladesh. Electriciens sans frontières a été sollicitée par l’ONG Friendship pour aider à l’amélioration des conditions sanitaires et sociales alarmantes des réfugiés Rohingyas : une forte insécurité était constatée le soir pour aller aux puits et aux latrines, particulièrement pour les femmes et les enfants. De nombreux équipements d’éclairage avaient été installés mais ne fonctionnaient plus, faute de compétence locale pour les entretenir ou les réparer.

FORMER À L’ÉLECTRICITÉ RENOUVELABLE ET À L’ENTREPRENEURIAT :

Electriciens sans frontières, en étroite collaboration avec l’entreprise Schneider Electric et l’ONG Friendship, a organisé un programme de formation à l’électricité renouvelable. Vingt apprentis Rohingyas et Bangladais ont notamment été formés à l’installation de matériel d’éclairage ou d’alimentation en énergie, ainsi qu’à leur maintenance et à leur réparation. La mise en pratique a été immédiate : des lampadaires solaires et des kits solaires ont été déployés, tandis que des lampes individuelles ont été distribuées aux familles qui en avaient le plus besoin. Des zones sensibles ont ainsi été éclairées pour renforcer la sécurité des réfugiés.
Cette formation constitue une opportunité pour les apprentis d’acquérir des compétences dans le domaine des énergies renouvelables, mais aussi d’améliorer leur autonomie : les apprentis ont été formés aux bases de l’entrepreneuriat pour pouvoir lancer leur propre activité.

UNE INNOVATION SOCIALE RÉUSSIE, QUI POURRA ÊTRE DUPLIQUÉE DANS D’AUTRES CAMPS :

Aujourd’hui, plus de 8000 personnes bénéficient de conditions de vie améliorées grâce à ce projet, qui pourra être répliqué rapidement dans d’autres camps de réfugiés ou de déplacés.

Ce projet a été réalisé grâce au soutien de : Ville de Paris, Ministère des Affaires Étrangères (Centre de crise et de soutien), Fondation Schneider Electric, Fondation de France, Fondation Bruneau et Sunna Design.