A lire aussi

29/09/2020

Pour une nouvelle architecture économique mondiale qui serve les populations et la planète

Alors que les chefs d'Etat se réunissent à l'ONU, un collectif d'associations interpelle Emmanuel Macron pour que la France soutienne des allègements de dettes post-covid pour les pays en développement.

Les volontaires, des héros ? Pour France Volontaires, la réponse est oui !

France Volontaires, en partenariat avec la Volunteer Groups Alliance, organise à l’occasion du Forum des Nations unies sur le développement durable, cette semaine, un événement en ligne intitulé « Les volontaires en tant que héros communautaires essentiels : le rôle du volontariat dans la conduite de l’action sur la covid-19 et les ODD ». Oui les volontaires sont des héros et Clarisse Bourjon de France Volontaires nous explique pourquoi. Interview !

 

 

En quoi les volontaires sont-ils des héros, comme le suggère le titre de l’événement parallèle que vous organisez demain 7 juillet ? Avez-vous des exemples ?

Pour s’inscrire à l’événement parallèle en ligne « Les volontaires en tant que héros communautaires essentiels : le rôle du volontariat dans la conduite de l’action sur la Covid-19 et les ODD » du 7 juillet 2020 à 18h00 (UTC+2) : Inscription

Lorsque des crises surviennent, les volontaires se retrouvent bien souvent en première ligne. Séisme de 2010 en Haïti, épidémie d’Ebola en 2014 en Afrique de l’ouest, ou encore crise de l’accueil des migrants en Europe depuis 2015, les volontaires vont au bout de leur engagement pour prodiguer les premiers soins et procéder aux actions d’urgence sur le terrain.

Au quotidien, ils et elles facilitent la vie dans les communautés, participent à la paix et à la cohésion sociale, en venant en aide aux plus démunis. Dans leur dimension internationale, les volontaires permettent des rencontres interculturelles, une meilleure compréhension entre les peuples, entre les générations, en faisant tomber barrières et préjugés. Le volontariat représente un véritable moment d’apprentissage et de partage donnant lieu à l’émergence de solutions innovantes aux défis d’aujourd’hui, à de nouvelles perspectives et visions, pour des sociétés plus résilientes, inclusives et ouvertes sur le monde.

Les volontaires sont des héros et héroïnes sans cape visible, dont les supers pouvoirs transformateurs gagnent à être connus et reconnus.

Plus précisément, en relation avec la pandémie du coronavirus, où les volontaires internationaux se sont-ils le plus impliqués ?

L’ampleur de la crise de la covid-19, et la fermeture des frontières qui en a découlé, ont rendu impossible tout départ à l’international. Mais la majorité des volontaires déjà en mission a fait le choix de rester dans leur pays d’accueil afin de poursuivre leur engagement.

Le cadre de leur mission initiale a dû être adapté en fonction de la situation locale et beaucoup ont souhaité s’impliquer dans la lutte contre la pandémie.

Au Togo, des volontaires se sont mobilisés afin de donner accès à de l’information fiable et vérifiée en diffusant une revue hebdomadaire en ligne, COV’info. A Madagascar, des bénévoles et volontaires ont distribué des kits d’urgence alimentaire et d’hygiène à 120 enfants en liberté surveillée ou post-carcérale ainsi qu’à leurs familles. Au Pérou, c’est plus de 20 000 familles de quartiers défavorisés qui ont reçu une aide alimentaire grâce aux volontaires nationaux et internationaux. En France, des volontaires internationaux dans le cadre de la réciprocité ont participé à la confection de masques.

En lien étroit avec le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et ses membres, France Volontaires s’est engagée depuis le début de la crise sanitaire pour garantir la sécurité des volontaires et faciliter un bon dialogue entre les acteurs, en France et à l’international dans 42 pays. 

Revenons au ODD.  Ils sont peu utilisés en France. Comment expliquez-vous cette situation ?

Tout d’abord, les Objectifs de développement durable (ODD) sont peu connus en France alors même qu’ils sont universels. D’après une étude de Focus 2030, seuls 11% des Français et des Françaises ont connaissance des Objectifs de développement durable. Nous prenons également notre part puisqu’une récente étude de France Volontaires nous révèle que 58% des volontaires internationaux français en mission ne connaissent pas du tout l’Agenda 2030, alors même qu’ils et elles contribuent concrètement à sa réalisation.

L’intégration de l’Agenda 2030 dans les politiques en France a pris du temps. C’est seulement l’année dernière qu’une stratégie nationale de mise en œuvre des ODD a été élaborée, soit 4 ans après l’adoption de l’Agenda 2030 par les Etats membres des Nations Unies.

On note cependant de belles avancées, avec des organisations de la société civile qui se réfèrent de plus en plus à ce cadre global et des collectivités locales qui s’impliquent sur la question. Actuellement, plusieurs initiatives fleurissent au niveau parlementaire, ce qui pourra amener, je l’espère, à faire remonter le sujet dans les débats.

La crise a révélé une envie chez les citoyens et citoyennes de jouer un rôle pour limiter la pandémie, ainsi que ses effets immédiats et à plus long terme. Des initiatives solidaires se sont multipliées et de nouvelles formes d’engagement ont émergé. Les derniers résultats des élections municipales ont fini de montrer que les citoyens et citoyennes ont la volonté d’insuffler un changement de société. La France a pris du retard et cette crise doit nous amener à nous poser les bonnes questions.

La grille des ODD doit nous guider à façonner ce fameux « monde d’après ».

Il ne reste que 10 ans avant la clôture de l’Agenda qui y est consacré. C’est court. Où voyez-vous le volontariat jouer un rôle clé ?

Dès 2014 et les négociations sur l’Agenda 2030, le volontariat a été reconnu par le Secrétaire général des Nations unies comme un « moyen puissant et transversal de la mise en œuvre des ODD ». Plus récemment, une résolution de l’assemblée générale des Nations unies de 2018 souligne le rôle nécessaire des volontaires comme un puissant outil intersectoriel dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et la réalisation de ses 17 ODD.

Selon le Rapport sur l’état du volontariat dans le monde produit par le programme des Volontaires des Nations unies (VNU) en 2018, on estime qu’un milliard de personnes dans le monde consacrent leur temps, leur énergie et leurs compétences à des actions bénévoles et volontaires.

Il apparait clairement qu’on ne peut pas compter sans les volontaires pour parvenir dans la prochaine décennie à la réalisation de l’Agenda 2030. En agissant dans des domaines très divers – enseignement, culture, gestion des déchets, sensibilisation au VIH/Sida ou encore soutien à l’entreprenariat par exemple – le volontariat a un effet multiplicateur et permet d’agir plus près des communautés dans la logique de « ne laisser personne de côté ». Il participe à la construction d’une citoyenneté active et contribue à l’appropriation des enjeux et défis du développement durable.

Dans ce sens, France Volontaires a lancé une étude qui permettra de mesurer concrètement la contribution du Volontariat international d’échange et de solidarité français (VIES) à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, au travers d’un focus sur l’ODD 4 « Accès à une éducation de qualité ». Des premiers résultats sont attendus pour l’automne et permettront de démontrer scientifiquement l’apport du volontariat aux ODD.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la coalition Volunteer Groups Alliance ? Quels sont vos enjeux dans le cadre du Forum politique de haut niveau ?

Depuis 2014, des organisations de volontariat du monde entier se sont rassemblées au sein d’une alliance globale, la Volunteer Groups Alliance (VGA) afin de valoriser la contribution indispensable des volontaires pour l’atteinte des ODD et sa nécessaire reconnaissance par les gouvernements. Elle regroupe aujourd’hui plus de 40 organisations et réseaux qui contribuent au développement durable par le volontariat sous toutes ses formes dans plus de 150 pays. Elle est reconnue au sein des Nations unies comme l’un des groupes des « Autres parties prenantes » de la société civile, au côté des 9 groupes majeurs (Major Groups and Other Stakeholders – MGO’s) représentant les grands acteurs et thématiques de la société civile. Depuis le début, France Volontaires a pris part activement à cette alliance et en a assuré la co-présidence en 2017 et 2018.

Comme chaque année, la VGA conçoit et porte une note de positionnement à l’occasion du Forum politique de haut niveau afin d’appeler les Etats membres à reconnaître officiellement la contribution du volontariat à la mise en œuvre des ODD, rapport qui permettent d’assurer un suivi de l’état d’avancement de l’atteinte des ODD dans les pays. Elle demande également aux décideurs politiques un soutien accru pour l’intégration du volontariat dans les stratégies nationales de mise en œuvre de l’Agenda 2030.

Pour l’édition 2020, la VGA organise le 7 juillet à 18h00 (UTC+2) un événement parallèle en ligne intitulé « Les volontaires en tant que héros communautaires essentiels : le rôle du volontariat dans la conduite de l’action sur la Covid-19 et les ODD ». France Volontaires a notamment facilité la participation d’Elias Tenorio, Secrétaire d’Etat aux Jeunesses en Equateur, qui est particulièrement impliqué dans l’émergence de politiques publiques en faveur du volontariat dans son pays.

En portant au plus haut la voix des volontaires au sein de la communauté internationale, France Volontaires et les membres de la VGA aspirent à montrer le rôle que le volontariat a à jouer dans l’accélération des résultats pour l’atteinte des ODD en 2030. Rôle qui ne pourra s’exprimer pleinement qu’avec un soutien fort des Etats membres et une traduction concrète dans leurs politiques publiques.

 

Pour en savoir plus sur le positionnement de la Volunteer Groups Alliance au Forum politique de haut niveau 2020 : https://sustainabledevelopment.un.org/majorgroups/volunteers

 

Pour en savoir plus sur la gestion de la crise du covid-19 par France Volontaires et son réseau international : https://www.france-volontaires.org/actualites/crise-sanitaire-france-volontaires-et-son-reseau-international-pleinement-mobilises/

 

 

 

 

 

+ d'infos

France Volontaires est la plateforme française des Volontariats internationaux d’échange et de solidarité. Créée en 2009 sous la forme d’une association, France Volontaires est le fruit d’une construction partagée entre des acteurs publics et associatifs impliqués dans la solidarité internationale. Opérateur du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, elle réunit l’Etat, des collectivités territoriales et des associations autour d’une mission d’intérêt général : le développement et la promotion des engagements volontaires et solidaires à l’international.

France Volontaires œuvre activement à la reconnaissance de la contribution du volontariat à l’Agenda 2030 et à ses 17 Objectifs de développement durable (ODD), en France et à l’international.

 

Diplômée en droit et en relations internationales, Clarisse Bourjon a forgé ses convictions au fil de sa carrière et de son parcours d’engagement volontaire. Du Burkina Faso à New York, en passant par Haïti et Paris, elle a participé à des chantiers de solidarité internationale, et a intégré les programmes du service civique, du Volontariat international de la Francophonie (VIF), ainsi que celui des Volontaires des Nations unies (VNU).

Spécialiste des politiques de jeunesse et de volontariat dans leurs dimensions locale, européenne et internationale, elle a notamment suivi les négociations internationales pour l’élaboration de l’Agenda 2030 et des ODD pour l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à la représentation permanente auprès des Nations unies à New York.

Depuis 2017, Clarisse Bourjon a rejoint l’équipe de France Volontaires. En tant que chargée de mission Plaidoyer, elle œuvre activement à la reconnaissance de la contribution du volontariat à l’Agenda 2030.

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

02/11-03/11

The 2020 GeOnG forum is going virtual!

CartONG
07/10/2020

Aide internationale : acteurs, normes et pratiques

Gret

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

29/09/2020

Etat des lieux de la prise en compte des jeunesses dans les organisations françaises de solidarité…

Coordination SUD

A lire aussi

Assemblée nationale
Communiqué de presse|28/09/2020

Aide publique pour le développement : Une hausse insuffisante face aux conséquences de la covid

Communiqué de presse|23/09/2020

Le gouvernement ne doit pas trahir ses promesses en faveur de la solidarité internationale en pleine…

Tout chaud

23/09/2020

Réduction de l’espace humanitaire : les recommandations de Coordination SUD

21/09/2020

Réponse humanitaire| Enquête inclusion handicapé·e·s et personnes âgées

07/09/2020

Plan de relance : copie à compléter pour la vie associative (Le Mouvement associatif)