Les ONG se réunissent à Lyon pour un G7 plus juste

Les ONG se réunissent à Lyon pour un G7 plus juste

Les 4 et 5 février 2019 prochains se tiendra à Lyon une rencontre internationale réunissant les ONG investies dans le suivi des travaux du G7.  Organisée par Coordination SUD et la Global task force, coalition des ONG des 7 pays concernés, cette réunion a pour objectif d’établir les recommandations de la société civile à porter auprès des chefs d’Etat et lors des réunions ministérielles qui jalonneront l’année 2019 jusqu’au sommet du G7 qui aura lieu en août à Biarritz. A Lyon, les participantes et participants aborderont les sujets de justice sociale, climatique ou encore fiscale, en portant une attention particulière au genre, aux rapports sociaux de sexe et à leur inclusion dans les différentes propositions formulées. Sujets d’actualités ; la France ayant choisi de placer sa présidence du G7 placé sous le prisme des inégalités.

Pour s’assurer que les décisions prises dans le cadre du G7 aient le plus de légitimité possible, les associations de solidarité internationale demandent à la présidence française du G7 de garantir quatre conditions essentielles pour permettre de lutter concrètement contre toutes les inégalités et d’agir pour un développement plus juste et durable

  • Le G7 doit être un accélérateur et un incubateur d’initiatives au bénéfice du renforcement du cadre légitime du multilatéralisme, celui des Nations Unies.
  • Le G7 doit se porter garant de la cohérence des politiques et des initiatives qu’il promeut.
  • Le G7 doit agir pour et avec toutes les populations, celles des pays membres du G7 et celles des pays partenaires.
  • Le G7 doit être redevable face à tous les citoyen·ne·s .

 

A lire aussi

G7 : quelles opportunités pour la société civile ?

Ainsi que le courrier adressée à Emmanuel Macron par Coordination SUD et la Global Task Force