A lire aussi

Rapport annuel 2019 Agrisud International
10/07/2020

Agrisud sort son rapport annuel 2019

Pour tout savoir des activités d'Agrisud International en 2019, vous pouvez télécharger son rapport en ligne.

Le Gret pose trois questions à Cécile Lepenu, directrice de Cerise

Le Comité d’échanges de réflexion et d’information sur les systèmes d’épargne-crédit (Cerise) est une plate-forme d’échange sur les pratiques en microfinance au Nord et au Sud. A l’occasion de son institutionnalisation en 2012, sa directrice Cécile Lapenu en présente les enjeux et perspectives.

  •   Quelle est l’origine de la création de Cerise?

Cécile Lapenu. Cerise est né en 1998 du regroupement de cinq organisations françaises des mondes du développement, académique et de la recherche (CIDR, Cirad, Gret, Iram et IRC) travaillant en appui aux institutions de microfinance (IMF). Cerise a animé des réflexions, capitalisé et mutualisé des fonctions de recherche et développement autour de quatre thèmes: l’impact et les performances sociales, le financement de l’agriculture et du secteur rural, la gouvernance des IMF et les modes d’intervention en microfinance. Précurseur en matière d’audit social et d’évaluation d’impact, le réseau a produit des outils opérationnels pour faire progresser les pratiques en microfinance. Aujourd’hui, plus de 500 institutions du Sud, soit 13 millions de bénéficiaires dans 57 pays, utilisent les outils et approches produits par Cerise.

  • Pourquoi Cerise s’est-il institutionnalisé ?

CL. A l’origine organisation informelle, Cerise a développé une visibilité et un réseau de partenaires propre, au-delà de ses membres fondateurs, approfondi une expertise spécialisée notamment sur l’évaluation sociale en microfinance et mené des chantiers toujours plus nombreux. Pour faire face à ces évolutions, l’Iram, le Gret, le CIDR et Betty Wampfler (IRC), sa présidente, ont créé l’association Cerise en 2012 qui vise à promouvoir, en Europe et dans les pays du Sud, une finance éthique et responsable, contribuant au développement social et économique des populations.

  •  Quels sont les nouveaux axes de travail de Cerise?

CL. Au-delà de la poursuite de ses travaux autour des outils d’évaluation sociale, deux axes de recherche ont été sélectionnés avec les membres : la mesure d’impact (concevoir une méthodologie scientifiquement reconnue et opérationnellement pertinente) et le développement du social business afin de clarifier ce concept et les conditions efficaces de sa mise en œuvre.

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

03/07/2020

Note d’analyse – Les effets de la pandémie COVID-19 et des mesures de contrôle à Madagascar

Groupe Initiatives

A lire aussi

Actualité|01/07/2020

Quand les secteurs privé et public mettent leurs compétences au service des jeunes entrepreneurs sénégalais

Actualité|25/06/2020

L’agriculture familiale agro-écologique pour des systèmes alimentaires durables – Agrisud témoigne

Tout chaud

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé