Le GERES lance un appel pour un marché du carbone plus éthique et plus solidaire

Du 4 au 6 juillet prochain, le GERES mandate une délégation au Forum Africain du Carbone à Marrakech. L’enjeu pour l’ONG est de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour que la finance carbone devienne un véritable levier de développement pour les populations les plus pauvres

L’Afrique, continent oublié des marchés du carbone

Les pays en développement doivent-ils attendre de polluer davantage pour pouvoir accéder aux marchés du carbone ? C’est l’un des paradoxes du Mécanisme de Développement Propre (MDP) tel qu’établi par le Protocole de Kyoto et c’est à cette question que le GERES s’efforcera de répondre dans le cadre du Forum Africain du Carbone à Marrakech.

Le MDP permet aujourd’hui aux pays en voie de développement de financer, via les crédits carbone, des projets de développement induisant une réduction des émissions de gaz à effet de serre. On constate malheureusement que seuls les pays très polluants, principalement les pays émergents, bénéficient de l’accès à la finance carbone du fait que les possibilités de réduction y sont très importantes. Ainsi, les populations les plus pauvres n’ayant pas accès à l’énergie ne polluent pas suffisamment pour présenter des projets recevables par le MDP. C’est une des raisons pour lesquelles l’Afrique se retrouve en marge des marchés du carbone avec moins de 3% de projets menés sur ce continent. Il est pourtant urgent que ces populations puissent bénéficier, grâce à l’introduction de solutions technologiques sobres en carbone, d’un meilleur accès à l’énergie.

Intégrer le concept de la « Supressed Demand » pour les populations les plus pauvres

Le concept de « suppressed demand » défendu par le GERES et ses partenaires répond à deux enjeux : lutter contre les changements climatiques et atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement adoptés par les Nations Unies.

Table ronde organisée au Forum Africain du Carbone en partenariat avec CDC Climat

Suite à la 16ème Conférence des Parties qui s’est tenue à Cancun en décembre 2010, le GERES a été nommé secrétaire d’un groupe d’experts dont l’objectif commun est de faire mieux reconnaître le principe de la « suppressed demand ». La délégation du GERES organisera à Marrakech, à l’occasion du Forum, une table ronde en partenariat avec CDC Climat qui réunira des experts de différents horizons : le PNUD, South South North, GIZ et Gold Standard Foundation.

Voir le communiqué

Contact : Clémence Richeux, c.richeux@geres.eu
+0033 (0)4 42 18 55 88

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

13/08/2020

Webinaire sur la mise en œuvre de l’Initiative de la Grande muraille verte

Association CARI

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)