L’aide européenne au développement sonne faux

Ces chiffres montre une légère augmentation de l’aide accordée collectivement, en 2009, par les États de l’Union européenne membres de l’OECD, de 0,39% à 0,42% du RNB. Toutefois, l’Union européenne est encore loin de respecter son objectif collectif de 0,56% du RNB d’ici 2010“, a déclaré Jasmine Burnley, coordonnatrice de la campagne AidWatch de CONCORD.

Aujourd’hui, les chiffres de l’OCDE ne donnent pas lieu de se réjouir. Si les aides ont augmenté légèrement en 2008, les pays de l’UE ont, en 2009, réduit leur budget d’aide alors que la crise financière réduit les ressources des pays en développement” a-t-elle ajouté.

En décembre 2008, l’Italie a réduit son aide de plus de 50% et l’Irlande de 10% début 2009. De nouvelles réductions sont à craindre en avril lorsque les budgets seront approuvés par d’autres pays. La Lettonie à complètement supprimé son aide pour 2009 et l’Estonie a annoncé ce mois-ci une réduction de 10%. Cette chute du soutien de l’Europe – en particulier des 15 plus anciens pays qui ont une longue histoire d’aide au développement – est un terrible coup dur pour ceux qui vivent dans l’extrême pauvreté.

Les pays en développement sont pris dans une situation où il n’y a que des perdants. L’aggravation de la pauvreté provoquée par la crise financière – une crise dont ils ne sont pas à l’origine – n’est prise que mollement en compte par l’Europe. Les pays riches sont loin de leurs objectifs en matière d’aide et malgré cela, les budgets d’aide au développement ont été réduit cette année“, a déclaré Luca de Fraia, d’ActionAid Italie.

Les calculs de CONCORD montrent que les pays en développement vont recevoir 27 milliards de dollars en moins d’aide entre 2008 et 2010 en raison du ralentissement économique.

Nous sommes très déçus que le gouvernement irlandais ait coupé l’aide de façon tellement disproportionnée en février, et nous demandons instamment au gouvernement d’éviter de nouvelles réductions lors de l’approbation du prochain budget le 7 avril. Nous devons tenir nos promesses aux pays en développement” explique Justin Kilcullen, directeur de l’ONG irlandaise Trócaire et président de CONCORD.

L’aide est essentielle à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Il s’agit d’aider les gens dans les pays pauvres à pouvoir exercer leurs droits fondamentaux à la nourriture, à l’éducation et à la santé. Mais la combinaison de la baisse des niveaux d’aide et des crises alimentaire, financière et énergétique, signifient que les OMD sont dans la balance : rien que cette année, 46 millions de personnes en plus vivent avec moins d’un dollar par jour. Il est essentiel que les dirigeants portent ce message au G20 cette semaine.

CONCORD comprend que la situation est difficile pour les gouvernements européens, mais elle leur demande de ne pas rompre, à cause du ralentissement économique, les promesses d’aide faites à ceux qui vivent dans la pauvreté. En ces temps de crise, l’aide est plus importante que jamais pour les pays pauvres. Les gouvernements de l’Union européenne doivent tenir leurs promesses” a ajouté Justin Kilcullen.

Contact

www.concordeurope.org

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)