Journée internationale des personnes migrantes

Journée internationale des personnes migrantes

La communauté internationale marque aujourd’hui la journée internationale des personnes migrantes, célébrant l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille du 18 décembre 1990.

Coordination SUD dénonce tout au long de l’année le contexte international d’hostilité profonde vis-à-vis des personnes migrantes. Cette hostilité est ancrée dans des politiques de fermeture des frontières, d’approche sécuritaire des mobilités et de violation des droits fondamentaux des migrantes et des migrants. Coordination SUD affirme que les migrations internationales sont un vecteur déterminant de développement des territoires d’origine, de transit et de destination, et qu’elles doivent être valorisées et accompagnées par des politiques adaptées.

Ensuite, Coordination SUD rappelle que le respect des principes humanitaires et des droits fondamentaux prévaut sur toute autre considération, notamment celle relative au statut administratif des personnes déplacées. L’aide et la protection doivent ainsi être assurées sur la base de la vulnérabilité et des besoins des personnes migrantes et dans le respect du droit international.

Finalement, ce 18 décembre donne l’occasion à Coordination SUD de marteler encore une fois une attente forte de la société civile : que la France signe et ratifie la Convention des Nations unies sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille, et s’engage sur une mise en application effective.