Élections législatives : la solidarité internationale attend toujours !

Élections législatives : la solidarité internationale attend toujours !

Les ONG membres de Coordination SUD sont quotidiennement confrontées aux déséquilibres du monde, qu’il s’agisse des inégalités croissantes, de la pauvreté, des crises humanitaires et de la mise en danger des écosystèmes partout sur la planète. C’est pour répondre à l’ensemble de ces défis qu’à l’occasion de l’élection présidentielle de 2017, Coordination SUD a demandé aux candidat-e-s à l’élection présidentielle de se positionner sur quatre marqueurs d’engagement et déclinés en plusieurs propositions. Ils-elles lui ont répondu et nous ont fait part de leurs engagements.

Coordination SUD a transmis aux partis politiques et aux candidats à la députation un nouveau document de position déclinant ses demandes pour les parlementaires. Coordination SUD appelle à la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale (LOP-DSI), exige une contribution à hauteur de 0,7% du revenu national brut (RNB) à l’aide publique au développement à l’horizon 2022, ainsi qu’une mise en œuvre résolue de l’agenda du développement durable (ODD), agenda qui constitue la seule feuille de route universelle pour un monde juste et soutenable.

Coordination SUD attend des partis politiques et de leurs représentant-e-s une attention redoublée au respect des droits humains et du droit international humanitaire dans le cadre de la politique étrangère de la France. Elle attend également de leur part qu’ils-elles puissent faire preuve d’exigence accrue sur ces sujets dans le cadre des relations avec les Etats qui ne les respectent pas.

Coordination SUD réaffirme l’urgence d’une lutte redoublée contre tous les facteurs de pauvreté et d’inégalités et appelle les partis politiques et les parlementaires à refuser tout conditionnement de l’aide publique au développement qui la détourne de ces seuls enjeux.

Convaincue que l’investissement dans la solidarité est le meilleur ferment de paix pour nous et les générations futures, Coordination SUD appelle les partis politiques et les parlementaires à construire ensemble un quinquennat qui fasse de la solidarité internationale un pacte national, et du développement durable son projet.

Mais force est de constater que ces enjeux fondamentaux n’ont pas eu l’écho nécessaire durant cette campagne et à l’heure actuelle, seul deux partis ont répondu : le Parti socialiste et Europe-Ecologie Les Verts. Les ONG attendent des autres partis une réponse à leurs sollicitations.

 

Lire notre document de position :