Abus sexuels & ONG : Déclaration de Coordination SUD

Abus sexuels & ONG : Déclaration de Coordination SUD

Paris, le lundi 19 février 2018 Suite aux récentes révélations faites par les médias au sujet d’abus sexuels commis par des employés d’ONG dans le monde, Coordination SUD, plateforme nationale des ONG françaises, déclare son absolue solidarité avec toutes les victimes.

Coordination SUD condamne avec la plus grande fermeté les actes commis qui sont d’une grande gravité. Ces actes sont profondément contraires à toutes les valeurs fondamentales auxquelles adhèrent ses membres et pour lesquelles ils se battent au quotidien.

Elle rappelle qu’au nom de ces valeurs, et de l’engagement qui mobilise chaque jour des milliers de citoyens en France et à travers le monde, les organisations de solidarité internationale ont pour responsabilité première d’être exemplaires ; aussi doivent-elles faire preuve de la plus grande exigence en tout lieu et à tout moment.

Coordination SUD souhaite néanmoins alerter contre toute tentation d’amalgame. Les comportements répréhensibles de quelques individus ne sont pas représentatifs de l’immense majorité des organisations, des salarié.e.s et des bénévoles qui sont engagé.e.s tous les jours sur tous les terrains, pour un monde plus solidaire, pour apporter aide et assistance aux populations en danger, pour lutter contre toutes les formes d’exclusion et d’injustice.

Toutefois, afin de prévenir encore mieux tout acte similaire à l’avenir, et sur décision de son Conseil d’administration réuni le 16 février 2018, Coordination SUD engagera une revue de sa Charte éthique à laquelle adhère l’ensemble de ses membres afin d’en étendre le champ et de la renforcer. Elle intensifiera la promotion des outils et formations qu’elle offre déjà aux ONG, et les complètera pour un plus grand bénéfice collectif au service de l’éthique, de la qualité et de la transparence.

Philippe Jahshan, Président

Pour le Conseil d’administration de Coordination SUD