Conférence « Des mines et des hommes » – impact de l’extraction minière sur les communautés au Pérou

Conférence « Des mines et des hommes » – impact de l’extraction minière sur les communautés au Pérou

Le 15 mars 2018 à 17h, le CIEDEL invite son partenaire du Pérou (Escuela Para el Desarrollo) pour une conférence sur l’extraction minière et ses effets sur les communautés locales. Arnaldo Serna s’interrogera avec nous sur la manière dont les conflits locaux autour de l’extraction minière  nous interrogent sur les stratégies de développement d’un territoire.

LES CONTRADICTIONS DE L’EXTRACTION MINIÈRE

L’extraction minière nous concerne tous : notre énergie, nos bijoux, nos smartphones, nos câbles électriques, utilisent des minéraux extraits loin du territoire national. Les produits issus de cette extraction sont précieux, recherchés et constituent un atout stratégique pour les pays au sous-sol riche, comme le Pérou. Pourtant, les territoires d’extraction sont souvent peu développés et la situation est explosive autour d’un certain nombre de sites.

En 2017, 212 conflits sociaux étaient référencés autour de l’industrie minière au Pérou, tous liés à des tensions écologiques ou sociales avec les communautés locales. La faute, souvent, à un manque de dialogue et de stratégie à long terme pour les territoires concernés. Avec des conséquences humaines et économiques dramatiques.

UNE PARFAITE ILLUSTRATION DES DYNAMIQUES DE DÉVELOPPEMENT

Les conflits autour des industries extractives donnent une belle illustration des logiques de développement, et permettent de poser une question essentielle : quel est le développement recherché par le Pérou ? Pour qui et pourquoi développer l’industrie minière ?

D’un côté, l’intérêt d’attirer des investissements de grandes entreprises pour exploiter un sous-sol en l’état peu utile pour le pays. D’un autre, une industrie extractive qui provoque des changements très importants pour les habitants, avec parfois des aspects positifs (emploi), souvent des aspects négatifs (destruction de terres, expropriation, transformation rapide du tissu économique et à terme parfois paupérisation du territoire).

La conférence permettra de faire le point sur ces questions importantes et d’identifier ensemble les meilleures stratégies de développement territorial disponibles pour les territoires riches en ressources minérales. Rachel Boussou, qui travaille les mêmes sujets en Côte d’Ivoire pour APDH (Actions pour la Protection des Droits de l’Homme), apportera aussi son analyse.