A lire aussi

01/07/2020

Quand les secteurs privé et public mettent leurs compétences au service des jeunes entrepreneurs sénégalais

Mame Aby Seye, DG du Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT) et Kader Beye, responsable Études et Développement chez de l’institution financière Acep Sénégal

CME – Gordon Brown : l’éducation est au cœur de la reprise économique

Gordon Brown, qui copréside le Panel de haut niveau de la Campagne avec Graça Machel, a affirmé : « Nous sommes réunis ici non seulement pour défendre ensemble l’Education pour tous, mais aussi avec la certitude que la reprise économique mondiale ne pourra se faire que lorsque l’Education pour tous sera atteinte et que l’emploi et la justice seront garantis pour tous. Il n’existe aucun investissement plus utile que celui qui concerne la vie des enfants. »

72 millions d’enfants ne sont toujours pas scolarisés, et chaque année 100 millions d’autres abandonnent leurs études au bout de la première année parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer les frais de scolarité. Pour permettre à chaque enfant d’aller à l’école, il manque 16 milliards USD, un déficit de financement chronique.

La campagne interpelle le président Sarkozy et le gouvernement français, qui accueillent les sommets du G8 et G20 cette année, afin qu’ils relèvent la place de l’éducation dans l’agenda mondial, et dans l’espoir de trouver des modes innovants de financement pour ce secteur. Gordon Brown participera, aux côtés de la Campagne mondiale pour l’éducation, à l’élaboration d’un rapport complet sur l’éducation et le développement économique, afin d’identifier les principaux problèmes à surmonter pour permettre à chaque enfant dans le monde d’aller à l’école et de s’instruire.

Les responsables des campagnes nationales pour l’éducation venant de pays aussi divers que le Yémen, l’Afghanistan, l’Egypte ou la Côte d’Ivoire, sont également présents à la conférence pour définir les plans des coalitions nationales de l’éducation et obliger les responsables politiques à honorer leurs promesses d’éducation pour 2015.

Ahmed Badawy, de la coalition égyptienne pour l’éducation, a affirmé que : « Les enfants d’Egypte et du Moyen-Orient ont été trahis par leurs dirigeants qui ne leur ont proposé que des possibilités limitées d’instruction et d’emploi. La colère et la frustration générées par cette situation ont joué un rôle dans les changements spectaculaires survenus au cours des dernières semaines dans la région. En Egypte, l’inégalité entre les écoles des grandes villes et des campagnes reste très marquée, et encore aujourd’hui, dans certaines régions du pays, les filles ne sont pas scolarisées. » Cette rencontre est la plus grande réunion publique sur l’éducation (où l’absence du ministère français de l’Education nationale a été remarquée), et permettra à la Campagne mondiale pour l’éducation de confirmer ses priorités pour les trois ans à venir, et de continuer à lutter pour la scolarisation des filles dans le primaire et le secondaire.

On estime que 171 millions de personnes pourraient échapper à la pauvreté si elles quittaient l’école munies des compétences de base en lecture. Nous espérons que l’Assemblée contribuera à renforcer l’union des groupes de militants dans les pays en développement, afin que les investissements pour l’éducation s’amplifient dans ces pays pour parvenir à scolariser tous les enfants à l’horizon 2015.

Selon Kailash Sathyarti, président de la Campagne mondiale pour l’éducation : « Cette rencontre est la plus importante de toute l’histoire de la campagne. Il reste encore énormément à faire pour améliorer le niveau d’éducation dans le monde ; c’est l’occasion pour la Campagne mondiale pour l’éducation, et la centaine d’organisations issues de plus de 100 pays qui la composent, de se mobiliser pour obtenir des avancées majeures dans les années à venir. »

Dominique Thys, président de Solidarité Laïque : “La question de la qualité de l’éducation, de la qualité des systèmes éducatifs qui devraient en découler ne doit pas occulter quelques données quantitatives qui relèvent du scandale et de l’injustice. Comment ne pas être révolté par les 72 millions de jeunes qui ne vont pas à l’école, par les 780 millions d’adultes encore analphabètes alors que le monde n’a jamais été aussi riche et ce malgré la crise économique qui frappe les plus démunis depuis 2007, engendrant une crise sociale sur fond de crises géopolitique et écologique.”

La rencontre se déroule jusqu’au dimanche 27 février.

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

13/08/2020

Webinaire sur la mise en œuvre de l’Initiative de la Grande muraille verte

Association CARI

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

12/06/2020

Le Magazine d’Aide et Action : COVID-19, la réponse d’Aide et Action face à la crise

Aide et Action
10/06/2020|Coalition Education

Aide française à l’éducation : des avancées en demi-teinte

Coalition Education

A lire aussi

Actualité|25/06/2020

AVN lauréate du Grand Prix de l’innovation urbaine Le Monde Cities

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)