Bientôt le W7 ! Quelles sont les demandes ?

Bientôt le W7 ! Quelles sont les demandes ?

Le sommet du groupe d’engagement Women 7 (W7) se tiendra les 9 et 10 mai 2019 prochains en parallèle de la réunion ministérielle sur l’égalité entre les femmes et les hommes.

Ce sommet sera l’occasion pour le groupe d’engagement du W7, rassemblant des organisations féministes du monde entier, de porter leurs recommandations auprès des dirigeants du G7 mais aussi de faire entendre les voix des organisations féministes des pays en développement. Les associations CARE France et Equilibres & Populations sont, durant l’actuelle présidence française, les chefs de file de ce groupe d’engagement.

A visiter : Le site du W7

Les membres du W7 se  fixent pour objectif de s’assurer que des engagements concrets tant politiques que financiers soient pris en faveur de l’égalité femmes-hommes dans l’ensemble du processus du G7  en adoptant notamment une diplomatie féministe ainsi qu’une augmentation de l’aide publique au développement.

A l’instar du Canada en 2018, la France a fait de l’égalité femmes hommes une de ses priorités pour sa présidence en 2019. L’éducation des femmes, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles ainsi que l’émancipation économique des femmes africaines seront abordées lors de la réunion des ministres du G7 en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes.

A ce titre, les organisations de la société civile rappellent que pour que les décisions prises aient un réel impact concret et durable sur la vie des femmes et des filles dans le monde il est nécessaire :

  • D’adopter et de mettre en œuvre une diplomatie et une aide publique au développement féministes à travers la mise en œuvre de l’ODD 5 “Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles”, ainsi qu’avec une augmentation massive des financements en faveur de l’égalité femmes-hommes en s’assurant que 85% de leur APD intègre le genre.
  • De soutenir l’émancipation des adolescentes, à travers des politiques intersectorielles permettant d’améliorer l’accès à une éducation de qualité, inclusive et équitable ainsi que d’améliorer l’accès aux services de santé, en particulier la santé et les droits sexuels et reproductifs
  • De favoriser l’autonomisation économique des femmes partout dans le monde et l’accès au travail décent dans un environnement sûr et dénué de toute forme de violence.

A lire aussi : Pour un G7 féministe