A lire aussi

accompagner-les-jeunesses-a-devenir-actrices-de-leur-insertion-et-du-developpement-de-leurs-territoires
05/10/2021

Accompagner les jeunesses à devenir actrices de leur insertion et du développement de leurs territoires

Alors que les moins de 25 ans représentaient en 2017 63 % de la population ouest-africaine, de nombreux·ses jeunes ne disposent pas d’un accès satisfaisant aux services essentiels

Accompagner des réformes foncières inclusives en Guinée

Depuis 2019, le Comité technique « Foncier & développement » (CTFD) appuie des réseaux d’acteurs stratégiques des réformes foncières dans 7 pays d’Afrique de l’Ouest et à Madagascar. Le CTFD a pour objectif de les accompagner à alimenter les réflexions, infléchir les débats et soutenir la mise en œuvre des réformes. Il facilite également la mise en réseau au niveau régional, afin de les faire bénéficier de l’expérience et de l’expertise d’autres pays.

Présidé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et l’Agence française de développement, et animé par le Gret, le CTFD est un groupe d’échanges et de réflexions sur les politiques foncières dans les pays du Sud. Dans le cadre du soutien et du renforcement de la société civile guinéenne autour des questions foncières, un partenariat a été réalisé avec l’organisation ACORD-Guinée, qui porte les initiatives et accompagne les acteurs locaux afin de renforcer le dialogue multi-acteurs et  promouvoir une gouvernance foncière plus responsable dans le pays.

 

Documenter les réalités de terrain afin d’alimenter les réflexions sur la réforme foncière

La Guinée est en effet engagée depuis plusieurs années dans différents processus visant à faire évoluer le cadre législatif actuel, qui repose sur le Code foncier et domanial de 1992 et ne répond plus aux enjeux de sécurisation foncière en milieu rural. Le dispositif de l’immatriculation et la délivrance de titres fonciers individuels sont en effet en décalage avec les pratiques locales actuelles de gestion du foncier. Ces dernières relèvent de différents registres d’autorités, et s’appuient sur les pratiques coutumières et les dispositifs administratifs locaux, afin de réguler les relations entre acteurs (héritage, transactions, gestion des conflits). Il apparaissait donc important de mieux documenter les pratiques, us et coutumes, tels qu’ils s’exercent concrètement sur les territoires, afin d’alimenter les réflexions sur les réformes à engager.

Un premier atelier organisé en mars 2019 par Acord-Guinée et la Direction nationale du foncier rural du ministère de l’Agriculture, a permis d’identifier les grandes problématiques sur lesquelles travailler et a soulevé les enjeux liés à la production de connaissances empiriques. Il a mobilisé une quarantaine de participant∙e∙s, des membres de la Plateforme nationale pour une gouvernance responsable des terres en Guinée et regroupé de nombreux acteurs institutionnels (ministère de l’Agriculture, de la Ville, de la Décentralisation, de l’Elevage, etc.), services techniques déconcentrés, experts, chercheurs, organisations paysannes et de la société civile.

Ces échanges ont mis en évidence la nécessité de mieux documenter les pratiques locales pour engager des réflexions sur une réforme du foncier agricole et rural, de capitaliser sur les expériences de gestion foncière locale et enfin, de faire un travail d’analyse et de vulgarisation des textes législatifs et autres outils existants dans les quatre grandes régions naturelles du pays.

 

Des outils de capitalisation pour alimenter les réformes

Ces différentes études ont été réalisées entre 2020 et 2021, enrichies des temps d’échanges entre les acteurs locaux lors d’ateliers de travail réguliers organisés en région et avec des membres et expert∙e∙s du Comité. L’atelier final de restitution des capitalisations d’expériences s’est tenu en janvier 2021 à Conakry. Les acteur∙rice∙s du foncier ont pu dégager des recommandations et perspectives dans le cadre de la réforme du foncier agricole et rural en cours. Détaillant différents enjeux du foncier guinéen, ces études de capitalisation se sont notamment orientées sur les usages coutumiers de la terre, l’accès aux ressources et la gouvernance partagée entre les différent∙e∙s occupant∙e∙s et usager∙e∙s des territoires.

 

Regarder la vidéo tournée à l’issue de ces journées

Découvrez les études de capitalisation sur le portail Foncier & Développement

+ d'infos

https://www.gret.org/2021/10/accompagner-des-reformes-foncieres-inclusives-en-guinee/

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

28/10/2021

Yémen, les dessous d’une crise à huis clos

IRIS

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Publications

garantir-lacces-a-leau-a-lassainissement-et-a-lhygiene-eah-dans-les-lieux-de-vie-informels-de-france
01/09/2021|Document de capitalisation des ONG Wash

GARANTIR L’ACCÈS À L’EAU, À L’ASSAINISSEMENT ET À L’HYGIÈNE (EAH) DANS LES LIEUX DE VIE…

CoalitionEau

A lire aussi

plusieurs-ong-en-partenariat-avec-liris-se-mobilisent-pour-ouvrir-le-debat-sur-les-relations-sahel-france
Actualité|01/10/2021

Plusieurs ONG, en partenariat avec l’IRIS, se mobilisent pour ouvrir le débat sur les relations Sahel-France

developpement-des-synergies-entre-coordination-sud-et-le-forim
Actualité|22/09/2021

Coordination SUD et le FORIM renforcent leurs synergies

societe-civile-quels-roles-et-impacts-vis-a-vis-du-processus-des-contributions-nationales
Actualité|20/09/2021

Société civile : quels rôles et impacts vis-à-vis du processus des contributions nationales ?

Tout chaud

coordination-sud-et-le-fe3-renouvellent-leur-partenariat
03/08/2021

Coordination SUD et le F3E renouvellent leur partenariat !

recommandation-du-cad-sur-le-renforcement-de-la-societe-civile
22/07/2021

Recommandation du CAD sur le renforcement de la société civile