Adaptation au changement climatique

Page
© Dean Gesch - Matanuska Glacier

© Dean Gesch – Matanuska Glacier

L’adaptation correspond à la capacité des sociétés à opérer des évolutions en termes d’organisation, de modes d’implantations et de techniques afin de limiter les impacts négatifs du changement climatique et d’en maximiser les effets bénéfiques. Une action internationale est nécessaire pour coordonner les réponses, régionales, nationales et locales face aux nouveaux risques liés au changement climatique et faciliter les transformations nécessaires à tous les niveaux.

Les négociations internationales sur l’adaptation doivent se traduire sur le terrain en actions concrètes et urgentes, selon une approche équitable et intégrée reposant sur les actions concrètes des parties prenantes locales. La gestion et prévention des risques de catastrophes naturelles et le renforcement des capacités organisationnelles, institutionnelles, socio-économiques, scientifiques et technologiques sont des exemples d’actions prioritaires. Une vision politique cohérente et intégrée est nécessaire, pour permette au cadre pour l’adaptation de s’articuler aux dispositifs existants aux niveaux international et national dans les domaines de la biodiversité, la lutte contre la désertification et la dégradation des terres, la sécurité alimentaire, la nutrition et la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles. Cette vision doit favoriser l’intégration de l’adaptation dans les politiques sectorielles à toutes les échelles, de l’international au local.