Accès à l’eau agricole

Page

accès eau agricoleL’eau agricole est de plus en plus accaparée par différents acteurs économiques au mépris des droits historiques des agriculteurs familiaux, souvent politiquement plus faibles et moins organisés. Or l’eau est un bien commun, qui concerne l’ensemble des acteurs d’un territoire et ses citoyens. C’est un droit légitime et une garantie essentielle pour la sécurité alimentaire. De plus les paysanneries du monde possèdent des savoir-faire traditionnels qui ont fait leur preuve en matière de gestion durable de l’eau.  Des techniques simples et pertinentes de collecte, distribution et stockage de l’eau existent déjà sous forme de petits barrages, citernes individuelles, micro-irrigation etc.

Mais dans un contexte dit de rareté de l’eau, les institutions internationales prônent des formes juridiques diverses de fixation de prix et de négociation des droits d’usages. Ceux-ci  avantagent les acteurs qui présentent une forte rentabilité économique. Ils introduisent aussi une marchandisation de l’eau et à terme un risque de titrisation.

Face à cela la C2A recommande  que :

  • Les États renforcent leurs appuis aux programmes d’amélioration de l’accès à l’eau des agricultures familiales.
  • Que soient privilégiés des pratiques de gestion locale de l’eau.