Post OMD

Post OMD

L’année 2015 est celle de l’échéance de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et de l’engagement des Etats de l’OCDE à consacrer  0.7% de leur RNB à l’Aide publique au développement.

Au niveau international, l’ONU a mis en place en septembre 2012 un panel de haut niveau pour l’agenda pour le développement post 2015 pour établir le premier document de principe. Une agence leader a été nommée, le PNUD, et une méthodologie a été décidée : 50  consultations nationales et 9 consultations thématiques seront menées. Voir la présentation du processus par l’association Adéquations. Ce panel a rédigé son rapport final le 30 mai 2013.
De nombreuses organisations de la société civile à travers le monde ont par ailleurs lancé une campagne Beyond 2015, pour construire à partir de 2015 de nouveaux cadres de développement. Le secrétariat est hebergé par Concord, la confédération européenne des ONG. Une task force européenne a été constituée dont Coordination SUD fait partie. Les membres ont adhéré à l’idée d’organiser des sortes de  « consultations nationales » sur ce que devrait être le contenu/cadre de l’après 2015, pour faire « pendant » aux 50 consultations organisées par l’ONU mais qui seront dans les pays du sud.
Depuis septembre 2012, le FIP, Beyond 2015 et l’AMCP travaillent ensemble afin d’influencer la création d’un cadre de développement post-2015. Suite à la publication du Rapport du Panel de haut niveau de l’ONU et en alliant leurs forces, ces réseaux ont publié un rapport intitulé Agenda post-2015 : Les demandes des sociétés civiles de 39 pays.
D’autre part, le Service de liaison des Nations Unies avec les organisations non gouvernementales  (ONU-SLNG) a également répertorié des recommandations régionales suite à une consultation de la société civile.
Le mouvement mondial GCAP (Global Campaign against poverty) mobilise pour sa part la société civile autour d’une campagne nommée The word we want.
Beyond 2015, GCAP et la Campagne du Millénaire des Nations Unies ont publié ensemble un Guide pratique pour les discussions nationales sur le cadre post-2015.

Au niveau français, l’AMCP (Action Mondiale contre la pauvreté, expression française du GCAP) à laquelle Coordination SUD est membre a lancé un travail de position, réflexion et contribution à l’ensemble de ce processus.