Les suites du Dialogue structuré

Les suites du Dialogue structuré

Dialogue UE/Société civile pour un partenariat efficace pour le développement

En 2002, un dialogue informel avait été initié par EuropeAid suite à une évaluation de la ligne budgétaire de cofinancement des ONG. Ce processus, sous forme de « quadrilogue » impliquant la Commission européenne, le Parlement européen, les Etats-membres et la société civile (les OSC au départ, puis également les autorités locales), avait permis d’alimenter les discussions pour la refonte des financements destinés aux OSC et la création du programme “Acteurs Non Etatiques et Autorités locales-ANE/AL”.

En 2010, le processus de dialogue a été relancé, avec l’intégration d’un éventail plus large de participants (y compris les OSC du Sud et les autorités locales) en prenant en compte le nouveau contexte international lié notamment à l’Agenda pour l’efficacité de l’aide.

Depuis 2011, parallèlement à la définition de nouvelles orientations pour sa politique de développement (l’Agenda for Change),  l’UE est en train d’actualiser sa politique vis-à-vis de la société civile. La Commission européenne a ainsi publié en septembre 2012 une Communication sur le rôle des organisations de la société civile (OSC) dans le développement qui constitue le nouveau cadre politique pour l’engagement de l’UE avec ces dernières. Cette Communication permet notamment d’intégrer et de concrétiser plusieurs des engagements pris dans le cadre du Dialogue Structuré.

Cette Communication met fortement l’accent sur la participation des OSC locales aux processus politiques nationaux, à l’élaboration des politiques pour la construction d’États plus redevables et démocratiques. En effet, l’UE veut se concentrer son aide destinée à la société civile sur trois priorités:

- renforcer les efforts visant à promouvoir un environnement favorable pour les OSC dans les pays partenaires;

- encourager une participation constructive et structurée des OSC aux politiques intérieures des politiques des pays partenaires, à celles de l’UE et aux processus internationaux;

- accroître la capacité des OSC locales à exercer plus efficacement leur rôle d’acteurs indépendants du développement.

Ces nouvelles orientations se trouveront reflétées notamment dans les prochains instruments de développement et leurs priorités pour la période 2014-2020.

Le Dialogue Structuré a également abouti en 2012 à la création d’un forum sur la politique de développement de l’UE (Policy Forum on Development), dans lequel CONCORD s’est engagé avec plusieurs de ses membres. Le Policy Forum on Development devra être représentatif des acteurs du secteur et permettre la poursuite du dialogue pour aller vers une politique forte de soutien de l’UE aux OSC en Europe et dans les pays tiers.