Exigences de transparence

Exigences de transparence

Les problématiques de transparence et de redevabilité sont au cœur de la légitimité des ONG. De manière générale, les ONG doivent rendre des comptes sur les fonds dont elles disposent et sur la manière dont elles les utilisent. Afin de répondre à leurs objectifs de transparence, elles doivent expliquer comment les dons et les financements sont répartis, à quelles fins ils sont utilisés et pour quels résultats.

La capacité des ONG à remplir leur mission réside en partie dans leur capacité à susciter et garder la confiance de leurs parties prenantes : bénéficiaires, donateurs, bailleurs, partenaires, équipes et grand public. Pour cela, elles doivent être en mesure d’apporter une information accessible et compréhensible sur leurs actions, leur gouvernance, leur gestion et leurs financements.

Il existe des obligations légales, telles que la nomination d’un commissaire aux comptes pour les associations bénéficiant de plus de 153 000 € de subventions publiques et la mise en œuvre d’un compte d’emploi des ressources (CER) pour les ONG sollicitant des dons de particuliers. D’autres dispositions légales prévoient que la Cour des comptes, l’inspection générale des finances et l’inspection générale de l’administration peuvent contrôler toute association bénéficiant de subventions publiques. La Cour des comptes peut également exercer ce contrôle sur les dons collectés auprès du public lors de campagnes nationales.

Il existe d’autres systèmes de contrôle, internes ou externes, dont se dotent, volontairement ou contractuellement, les ONG de solidarité internationale. On peut ainsi citer l’adhésion au « Comité de la charte du don en confiance », organisme de contrôle des associations et fondations,  dont les membres s’engagent à respecter quatre principes fondamentaux : transparence financière, qualité des messages, rigueur dans la recherche de fonds et contrôle interne des engagements pris.

Coordination SUD est engagée dans une démarche de sensibilisation et d’accompagnement de ses membres autour de la transparence. Un référentiel « Progresser sur la Transparence » a ainsi été élaboré et adopté par le Conseil d’Administration en 2010.

 

Contact

Pierre Lecomte
lecomte@coordinationsud.org