Liste des membres

Page

Les collectifs et ONG membres de Coordination SUD

Visualisez et imprimez le répertoire des collectifs et ONG membres de Coordination SUD pour connaître leurs coordonnées, domaines et pays d’intervention.

En juin 2016, Coordination SUD compte 169 membres, dont 161 membres actifs et 8 membres associés.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Groupe initiatives
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations

Rechercher une ONG membre

  • Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    La mise en place de la PAFHA est l’aboutissement d’une démarche concertée entre les associations. C’est le résultat d’un dialogue qui a duré 2 ans, le temps que les acteurs associatifs apprennent à lever le voile sur leurs à priori respectifs, le temps que chacun comprenne et accepte l’idée que l’union fait la force. Lancé en l’an 2000 à la suite des « Premières assises des associations franco-haïtiennes », la Plate-forme d’associations franco-haïtiennes entre aujourd’hui dans une phase active.

    Cette structure collégiale est le signe de la maturité des associations de migrants haïtiens. Elle porte en elle les germes d’une rationalisation des actions conduites par les associations tant en France et qu’en Haïti. Ainsi, la Plate-forme s’est construite comme un espace où chaque association, tout en gardant son identité et ses activités propres, peut partager ses expériences, s’enrichir de celles des autres et rechercher les solutions aux difficultés qui entravent ses actions en faveur du développement d’Haïti.

    La PAFHA vise à faire reconnaître, par son efficacité, le rôle de plus en plus grand que jouent les associations dans l’intégration des migrants haïtiens dans la société française et leurs actions en faveur du développement de leur pays d’origine.

    Au départ, moins d’une dizaine d’associations ont pris part à cette initiative. Aujourd’hui, ce projet de regroupement des acteurs associatifs attire de plus en plus de partenaires voulant sortir de l’isolement qui caractérise le milieu associatif haïtien en France métropolitaine ou en Outre-mer.

    La PAFHA a permis d’évaluer l’ampleur du défi auquel doivent faire face les associations pour concrétiser un objectif aussi noble mais combien difficile : participer au soutien des actions de développement local en Haïti. Le principal enseignement qu’on a pu en tirer est qu’un partenariat entre les acteurs associatifs est indispensable pour garantir l’efficacité des actions conduites par leurs différentes structures.

    Aujourd’hui, la Plate-forme se structure et les associations proposent plusieurs projets à réaliser dans un cadre collectif. Il appartient à chaque acteur associatif de s’approprier cet outil, de le faire vivre en tant qu’espace démocratique ouvert à tous ceux et celles qui croient aux valeurs de solidarité et qui veulent exercer une citoyenneté active à l’égard d’Haïti.

  • Partage

    Partage

    Partage est une association de solidarité internationale au service des enfants du monde, indépendante de toute appartenance politique ou religieuse et reconnue d’utilité publique. Nous voulons croire que chaque enfant, surtout le plus pauvre ou le plus fragile, doit avoir l’espoir d’un avenir meilleur.

    Depuis 40 ans, Partage a choisi de soutenir des associations locales d’aide à l’enfance pour toutes ses actions. Ce réseau, qui veut faire des droits de l’enfant une réalité, regroupe à ce jour 30 associations partenaires dans 20 pays et repose sur le choix d’une approche globale et dans la durée du développement de l’enfant autour des axes suivants : l’éducation, la protection de l’enfant, la santé et l’alimentation et le développement communautaire.

    Partage croit en la relation de personne à personne et rapproche le donateur des bénéficiaires par le parrainage. Son budget annuel est de 8 millions d’euros.

  • PFCE (Plateforme pour le Commerce Equitable)

    PFCE (Plateforme pour le Commerce Equitable)

    Fondée en 1997, la Plate-Forme pour le Commerce Equitable ( PFCE) représente et fédère les principaux acteurs du commerce équitable en France.

    Instance de concertation et de mobilisation, la PFCE rassemble plus d’une trentaine associations et d’entreprises d’envergure nationale engagées dans le secteur : labels de commerce équitable, fabricants,importateurs, distributeurs, ONGs, mouvements d’éducation populaire, etc. Par leurs réseaux respectifs, les membres de la PFCE représentent ainsi plus de 1000 structures dans toute la France.

    Unis autour des valeurs du commerce équitable, nous oeuvrons ensemble pour soutenir et promouvoir des relations économiques plus juste et équilibrées avec les producteurs des régions du monde les plus démunies. Nous cherchons aussi à développer des modes de production et de consommation respectueux de l’environnement.

  • Plan International France

    Plan International France

    L’ONG Plan international intervient dans 52 pays en développement pour permettre aux enfants et aux jeunes les plus exclus de se libérer de la pauvreté.
    Pour leur donner les moyens de construire leur avenir, 4.153 projets de développement, qui bénéficient à 100 millions d’enfants, sont actuellement conduits grâce aux dons de particuliers, parrainages d’enfants, mécénats d’entreprises et subventions publiques.
    Fondée en 1993, Plan International France est une Association de droit français, membre de Plan International, et forte de 31 salariés et d’une centaine de bénévoles.
    Grâce à ses 40 000 donateurs, Plan International France finance de nombreux programmes destinés à donner aux enfants un avenir meilleur.

  • Planète Enfants et developpement

    Planète Enfants et developpement

    Planète Enfants & Développement est née en 2016 ; c’est la fusion de 2 associations, Planète Enfants, fondée en 1992 et Enfants & Développement, fondée en 1984.

    C’est une association de solidarité internationale apolitique et non confessionnelle qui se consacre aux enfants vulnérables pour leur offrir les conditions nécessaires à leur bien-être et à leur épanouissement.

    Notre mission est d’agir de façon holistique pour les enfants vulnérables en leur offrant les conditions de leur bien-être et de leur développement à travers des services de protection, de santé, d’éducation, d’insertion et d’accompagnement familial ; en renforçant les capacités des acteurs locaux (autorités, sociétés civiles, communautés et familles) et en les rendant autonomes ; en dénonçant et luttant contre toute forme de discrimination et d’exploitation des enfants et en particulier contre la traite.

    Nos interventions se situent sur 5 axes

    • Le développement de la petite enfance (0 à 6 ans)
    • L’accompagnement familial
    • La protection des enfants et des femmes contre les violences
    • La santé maternelle et du petit enfant
    • L’insertion socioprofessionnelle

    Planète Enfants & Développement une association de terrain, implantée dans 4 pays, qui agit dans des contextes et avec des populations qu’elle connait bien : au Cambodge  depuis 1984, au Népal depuis 1997, au Viet Nam depuis 1993 et au Burkina Faso depuis 2004.

     

  • Prisonniers Sans Frontières

    Prisonniers Sans Frontières

    Développement et démocratie passent aussi par l’humanisation des prisons

    PRisonniers Sans Frontières, organisation de solidarité internationale laïque et sans but lucratif, est présente en Afrique francophone depuis 1995. Elle regroupe des hommes et des femmes qui désirent :

    • apporter un soutien moral et matériel à tous les détenus, de toutes nationalités, ethnies et confessions ;
    • améliorer les conditions de vie en détention ;
    • faire progresser la démocratie grâce à la présence de la société civile au sein du monde carcéral.

    PRSF, c’est plus de 400 bénévoles intervenant dans 86 prisons auprès de 27000 détenus dans 7 pays d’Afrique subsaharienne francophone (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger et Togo).

  • PUI (Première Urgence Internationale)

    PUI (Première Urgence Internationale)

    Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

     

    Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.