Où va la mondialisation ? Où va la démocratie ?

Actes du séminaire de prospective du 19 juin 2007

Document

Avec Pierre Rosanvallon, professeur au Collège de France ; Olivier Mongin, directeur de la revue Esprit ; Daniel Cohen, professeur à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Paris ; Bertrand Badie, professeur des Universités à l’Institut d’études politiques de Paris (IEP-Sciences Po).

Présentation du séminaire par Henri Rouillé d’Orfeuil, président de Coordination SUD

A l’heure de la mondialisation, la plupart des dérèglements que nous combattons ont des origines historiques et internationales. Pour répondre aux évolutions larges et amples de notre monde, voire à les anticiper, les ONG sont appelées elles-mêmes à s’adapter, reconsidérer leurs frontières, renouveler leurs analyses et leur outillage, se professionnaliser, optimiser l’organisation collective de leur famille.

A la demande de ses membres, Coordination SUD a engagé un processus de réflexion collectif qui aboutira à des scénarii prospectifs concernant l’avenir des ONG et à des recommandations concrètes sur les moyens nécessaires pour accompagner ces changements. Au-delà des réflexions menées par chaque organisation, il s’agit de construire une réflexion collective et un système qui aide chacune de nos ONG à trouver sa meilleure place, sa taille optimale, sa plus grande efficacité.

Tout au long de ce processus, nous nous efforcerons de juxtaposer ou de faire interagir des regards extérieurs à notre famille et des analyses internes.

Ce séminaire que nous avons imaginé avec Pierre Rosanvallon, titulaire de la Chaire d’histoire du politique du Collège de France, a été construit pour permettre à quatre regards prestigieux de se porter sur l’avenir de la démocratie, de la condition urbaine, de la mondialisation économique et de la gouvernance mondiale et à quatre responsables d’associations de solidarité internationale de leur répondre à partir de leurs expériences.