Rencontre Jean-Marc Ayrault/Coordination SUD : un dialogue à renouveler

Rencontre Jean-Marc Ayrault/Coordination SUD : un dialogue à renouveler © France diplomatie

Lundi 7 mars 2016, Philippe Jahshan, président de Coordination SUD, a été reçu par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. Il était accompagné de Jean-Marc Boivin, vice-président et de Bénédicte Hermelin, directrice exécutive. Cette première prise de contact a été l’occasion de présenter les attentes des ONG françaises, en particulier sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030, sur le rapprochement entre l’AFD et la Caisse des dépôts, et sur le prochain Sommet humanitaire mondial, qui se tiendra des 23 et 24 mai à Istanbul.

 

Enfin, Coordination SUD a rappelé les travaux et les recommandations du groupe de travail Migrations et développement du Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI) : reconnaissance du rôle positif des migrations, facteurs de développement dans les territoires de départ et d’accueil, respect du droit à la mobilité, et mise en place d’une instance pérenne de dialogue sur les migrations entre l’Etat et la société civile. Le ministre a estimé que le rapport du groupe de travail « méritait d’être regardé », et qu’il ferait son possible pour participer à la séance de présentation du rapport final.
Les difficultés des ONG pour répondre aux nombreuses crises humanitaires ont été présentées par Jean-Marc Boivin, vice-président de Coordination SUD : non-respect du droit international humanitaire, mise en danger des travailleurs humanitaires, manque de moyens et d’outils adaptés pour répondre aux situations de crises pérennes. Coordination SUD a également appelé à une participation au plus haut niveau de la France à ce Sommet. Jean-Marc Ayrault a réaffirmé que la France défendrait le respect du droit international humanitaire et serait attentive à ce que l’accès de l’aide humanitaire aux populations qui en ont besoin soit facilité.
Se félicitant des annonces du président de la République pour augmenter les moyens dédiés à la politique française de solidarité internationale, Philippe Jahshan a demandé la mise en place d’une loi de programmation, pour mieux en garantir la pérennité. Jean-Marc Ayrault a affirmé « bien comprendre l’intérêt » d’une telle loi, et souligné la nécessité d’atteindre l’objectif des 0,7% de la richesse nationale dédiée à l’aide publique au développement. Au sujet du rapprochement AFD-CDC, Philippe Jahshan a rappelé les positions de Coordination SUD et notamment la nécessité que l’augmentation des moyens de l’AFD serve en priorité la lutte contre la pauvreté et les inégalités. Jean-Marc Ayrault a souligné que la réforme de l’AFD devait permettre de concrétiser les engagements du chef de l’Etat, et dit vouloir aller vite : utilisation de la loi Sapin II pour réformer le statut de l’AFD et l’intégrer dans le groupe Caisse des dépôts au printemps et tenue d’un Comité interministériel sur la coopération internationale au développement (Cicid) à l’automne. Enfin, la discussion sur la loi de finances à l’automne permettra de donner des perspectives budgétaires pour les trois prochaines années.
Coordination SUD se félicite de l’écoute du ministre lors de ce premier entretien, et a souhaité qu’un dialogue régulier à son niveau puisse être tenu sur l’ensemble de ces sujets. Le Ministre a confirmé sa volonté et sa disponibilité à cet égard.