Coordination SUD répond à la consultation sur la politique de développement de l’Union européenne

Le retour de la croissance dans les politiques d’aide ?

En novembre 2010, la CE a ouvert une consultation publique sur la politique de développement de l’Union européenne (UE). Pour lancer le débat, la CE a publié un Livre vert intitulé « La politique de développement de l’UE en faveur de la croissance inclusive et du développement durable – Accroître l’impact de la politique de développement de l’Union européenne ». Celui-ci entend proposer une nouvelle approche pour la politique de développement de l’UE. Il introduit ainsi une série de propositions pour recentrer cette politique sur de nouvelles priorités afin d’améliorer son impact. L’objectif étant qu’elle « soutienne au mieux les efforts des pays les plus pauvres dans la promotion d’une croissance inclusive et durable en vue d’accélérer les progrès vers les Objectifs du Millénaire pour le Développement (ODM) et de réduire la pauvreté ».

En particulier, le Livre vert lance le débat en posant des questions autour de quatre objectifs principaux :

  • Comment maximiser l’impact de la politique de développement de l’UE ?
  • Comment encourager une croissance plus forte et plus inclusive dans les pays en développement ?
  • Comment promouvoir le développement durable en tant que vecteur pour les progrès
  • Comment atteindre des résultats durables dans le domaine de l’agriculture et de la sécurité alimentaire ?

Si ce Livre vert aborde la question de la cohérence des politiques, fait de la sécurité alimentaire et du développement durable des priorités et reconnait le rôle de la société civile, il soulève cependant un certain nombre de questions sur la vision du développement défendue et sur les outils proposés. Il semble marquer le retour de la croissance comme objectif primordial des politiques publiques et de l’aide. En effet, la croissance, certes, parée du terme « inclusive » est un pilier central du Livre vert. En outre, il manque une vision d’avenir qui prenne en compte les défis du 21e siècle. La question des inégalités n’est pas traitée en profondeur et le développement semble réduit à une question technicienne, marquée par l’approche par les résultats et la performance.

La réponse de CONCORD et de Coordination SUD

Afin de nuancer cette vision, CONCORD, la confédération européenne des ONG d’urgence et de développement, a produit un document de 40 pages, en réponse aux 26 questions posées dans le Livre vert de la CE. Coordination SUD, en tant que membre de CONCORD, a contribué à cette réponse collective. En outre, en soutien et complément aux propositions de CONCORD, Coordination SUD a également rédigé un document de position à partir des analyses et contributions de ses commissions de travail. Dans celui-ci, Coordination SUD suggère à l’UE de revoir sa vision de la politique de développement et ses fondements, en intégrant l’approche selon le genre et en prêtant plus d’attention et de moyens à la lutte contre les inégalités. Le document insiste également sur l’importance d’améliorer la cohérence des politiques en faveur du développement ainsi que sur les impératifs de justice climatique et de gouvernance démocratique.

Télécharger la Réponse de Coordination SUD au Livre vert

Télécharger la Réponse de CONCORD au Livre vert

Télécharger La vision de CONCORD pour la politique européenne de développement