Haïti – Trois ans après le séisme, le bilan de Frères des Hommes

Haïti – Trois ans après le séisme, le bilan de Frères des Hommes

12 janvier 2013 : trois années sont passées depuis le séisme. Haïti vient de traverser une année noire, entre sécheresses et ouragans dévastateurs, et la situation du pays reste difficile. Alors que l’aide internationale est remise en question, Frères des Hommes dresse le bilan des actions menées et fait le point sur l’utilisation des sommes collectées en 2010 grâce à la générosité de ses donateurs. Depuis trois ans, cet argent finance un projet de développement de l’agriculture vivrière dans le Haut Plateau central.

Présent en Haïti depuis de nombreuses années, Frères des Hommes se mobilise sur les questions agraires en Haïti avec un objectif : permettre aux familles paysannes de vivre dignement de leurs terres. L’association a renforcé son soutien au Mouvement paysan Papaye (MPP) après le séisme qui a frappé le pays en 2010. Ensemble, les deux organisations investissent dans des solutions durables, autour d’un objectif commun : la souveraineté alimentaire.

Projet post-séisme : un programme sur 3 ans

Dès les premiers jours, le MPP se mobilise et porte assistance aux 40 000 sinistrés ayant rejoint son centre de formation à Papaye. Rapidement, Frères des Hommes apporte son soutien à son partenaire de longue date : l’urgence de la reconstruction renforce les actions déjà entreprises. L’association, grâce à l’élan de générosité de ses donateurs, a répondu présent auprès du MPP et obtenu de la Fondation de France une partie du financement d’un programme de 3 années, pour un budget de 828 821 €. Jusqu’en juillet 2013, cette somme finance un projet de développement rural, dont le bilan est d’ores et déjà positif. Aujourd’hui, plus de 2 000 familles paysannes ont amélioré et pérennisé leur production agricole : de jeunes apprentis ont été formés aux techniques de production agroécologique et agrosylvicole, qu’ils ont ensuite retransmises aux familles. Celles-ci ont pu mettre en pratique les connaissances acquises via la mise en place de jaden prekay, jardins potagers à proximité des maisons qui leur permettent de cultiver toute l’année. Les besoins sont encore immenses mais les actions, parce qu’elles émanent d’acteurs locaux compétents, portent leurs fruits.

Les acteurs de la reconstruction : les Haïtiens

En Haïti, les organisations paysannes se mobilisent et leur expertise est irremplaçable. Depuis bientôt 40 ans, le MPP forme et soutient les paysans en leur donnant les moyens d’être acteurs et décideurs de leur avenir. Dans les jours qui ont suivi le séisme, le MPP a organisé en urgence un programme d’installation des familles réfugiées dans les campagnes. Il a rapidement identifié les besoins et établi un diagnostic : c’est main dans la main avec son partenaire que Frères des Hommes a pu initier un projet durable et adapté aux besoins réels de la population. A partir des expériences de notre partenaire, dans l’écoute de ses besoins et souhaits à long terme, ont été définis les objectifs et activités du projet. Frères des Hommes revendique le partenariat comme unique approche valable de la solidarité internationale. Sur place, c’est le MPP qui porte et met en place le programme.

La mobilisation continue… Opération « Semences pour Haïti »

Après le passage dévastateur de l’ouragan Sandy en octobre 2012, le MPP a dressé, conjointement avec les organisations paysannes locales, un bilan des besoins. Frères des Hommes a immédiatement relayé leur appel sur l’urgence de relancer la production agricole pour éviter la famine. Et a lancé l’opération « Semences pour Haïti ».
L’objectif : d’ici fin janvier 2013, 41 tonnes de semences doivent être distribuées aux paysans des villages et communautés les plus touchés, afin de replanter au plus vite. Sur place, le MPP coordonne directement l’achat, la distribution et la mise en culture : il compte relancer la production agricole pour 7 000 familles paysannes, soit environ 35 000 personnes. Au 17 janvier, 5,12 tonnes ont été collectées : nous comptons sur la mobilisation collective pour diffuser efficacement cet appel : vous, médias, citoyens, êtes notre principal diffuseur. Accordons à Haïti l’attention qu’elle mérite.

Contact presse : Raul MONTERO  r.montero@fdh.org 06 02 17 00 01 12/01 55 42 62 61

www.fdh.org/sandy