En direct du Forum social africain, à Niamey du 25 au 28 novembre 2008

En direct du Forum social africain, à Niamey du 25 au 28 novembre 2008

Après une ouverture marquée le 25 novembre par une manifestation de rue regroupant plusieurs milliers de personnes, le Forum social africain a débuté officiellement ce 26 novembre au stade national de Niamey par une chorégraphie présentée par Souleymane Koly et des artistes maliens rappelant les évènements dramatiques de Ceuta et Melilla, enclave espagnole au Maroc.

Parallèlement débutait l’atelier de travail organisé par le Réseau des plates-formes d’Afrique de l’Ouest et du Centre (REPAOC) “Après Accra, quelles préparations et quelles perspectives pour les OSC francophones pour Beijing 2011 » avec pour objectif la déclinaison d’une stratégie d’action des organisations de la société civile en vue de la conférence de Beijing sur l’efficacité de l’Aide. Quels ont été les impacts observés 5 ans après la déclaration de Paris ?

Cette déclaration issue du 2e Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide a déjà donné lieu à un premier suivi à Accra.

A l’occasion de ces fora, un certain nombre d’engagements des pays donateurs et des ministères des finances et de l’économie ont été pris à l’endroit des organisations de la société civile, enfin reconnues comme des acteurs clefs du développement.

D’où cette journée des organisations de la société civiles francophones, regroupant 8 plates-formes nationales d’ONG (Bénin, Burkina Faso, Guinée-Conakry, Niger, Mali, Tchad, Togo, Sénégal) sur la problématique de l’efficacité de l’aide, organisée par le REPAOC en vue d’un plan d’action régionale.

“Il importe pour nous de s’organiser au Sud afin de préparer Beijing région par région et faire part de nos recommandations auprès du Forum des plates-formes nationales d’ONG” a notamment indiqué Aurélien Atidégla, vice-Président du CFRONG Bénin.

Cet atelier donnera par conséquent lieu à une action concertée avec l’ensemble des plates-formes nationales d’ONG impliquées dans le suivi de l’exercice portant sur le financement du développement, exercice initié à l’issue de la conférence internationale des plate-formes nationales d’ONG les 27 et 28 octobre dernier.

A ce stade, le REPAOC et ses membres sont convenus de :

  • Assurer un suivi sur la réalité de l’aide pays par pays d’ici 2011
  • Adresser une lettre à chacun des ministres compétents sur le suivi de la déclaration de Paris
  • Capitaliser sur les informations produites par l’ensemble des organisations civiles de la région afin de développer les connaissances, voire former les homologues de la sous-région
  • Mener des études d’impact sur l’impact de l’APD sur 3 pays parmi les 8 que compte le REPAOC
  • Rendre publiques les conditionnalités qui accompagnent l’APD sur l’ensemble de la CEDEAO
  • Réaliser un audit au niveau sous-régional de la dette au niveau de la CEDEAO voire de l’UMEOA

Contact

Fabrice Ferrier
ferrier@coordinationsud.org